• Aide
  • 5664 utilisateurs
  • Dons: 47410€
Les actions d'Ecomail
  • Récolté: 3000€
  • Objectif: 3000€
  • Réalisé: 2021-11-22
%
Hirondelle aux ...
Le nom de l’association a pour origine un dicton paysan : « l’Hirondelle aux Champs apporte joie et printemps ».
Elle a été créée en 2013 en Drôme Provençale, dans le sud- est de la région Rhône Alpes – Auvergne.

Notre association a pour but la préservation et la restauration de la biodiversité en milieux agricoles afin de répondre à de multiples enjeux :

- écologiques (respect du sol, de l’environnement, de la faune et de la flore…),
- sanitaires (qualité de l’eau, qualité de l’alimentation,…),
- sociaux (agriculture durable,…)
- et économiques (valorisation de produits sains, diminution d’intrants, …).

L’association a été initiée par des paysans soucieux de leur environnement et enclins à faire circuler l’idée d’une meilleure prise en compte de la biodiversité dans le monde agricole. Il s’agit donc d’une association créée « par des paysans pour des paysans ».

Les fondateurs sont installés en agriculture biologique sur la ferme « Un Goût d’Air Libre » engagée dans une démarche d’agro-écologie et située en Drôme provençale entre Dieulefit et Montélimar. Cette ferme se verra dotée au fil du temps d’aménagements et de mesures en faveur de la faune et de la flore locales : elle pourra donc servir de site témoin lors de visites ou d’animations.

 

Projet

Il s’agit de réaliser de petites mares de 4mx2,50 m, et d’une profondeur de 1,50m au point le plus profond. La profondeur est importante afin de garder une zone en eau malgré l’évaporation de l’été. Elles présentent également une pente douce afin de permettre aux amphibiens et autres habitants d’y accéder sans risque de noyade.

La première mare sera mise en place au sein de la ferme « pilote » Un Goût d’Air Libre, à la Bégude de Mazenc dans le centre de la Drôme (vallée du Jabron). C’est un lieu où sont menées d’autres expérimentations d’aménagements en faveur de la faune sauvage. Elle sera installée au cœur des cultures de plantes médicinales, à proximité d’une serre/pépinière dont la gouttière permettra un remplissage lors de pluies. L’intérêt est qu’elle sera insérée facilement dans le circuit de visites autour des actions en faveur de la biodiversité en milieu agricole et pourra servir d’exemple.

La seconde mare sera, possiblement, installée à Manas (petit village du centre Drôme), chez un maraîcher et sa femme qui s’installent autour d’un projet de conserverie de légumes. Cette ferme va bénéficier d’un diagnostic biodiversité à l’automne 2021 qui permettra d’affiner le lieu d’implantation de la mare au printemps 2022. Les parcelles sont de petites tailles et se situent dans la vallée du Roubion. Le lieu est entouré de fossés régulièrement en eau, la connexion avec une mare ou deux est pertinente. De plus, l’installation d’une mare pour un projet en maraîchage est tout à fait pertinente car la petite faune liée à ce milieu humide peut se révéler très utile pour les paysans.

L’objectif final serait la mise en place d’un réseau de petites mares sur les fermes partenaires de l’association lorsque ces dernières se révèlent pertinentes pour les cultures et pour le retour de la biodiversité au sein d’un milieu favorable. Un réseau de mares permet aux espèces de rayonner sur une ferme et aussi de pouvoir circuler d’un habitat à l’autre notamment en cas de souci (assèchement, pollution, curage…). Un tel réseau n’est possible qu’avec la mise en place de petites mares car elles trouvent plus facilement un emplacement sans trop gêner sur le parcellaire de la ferme.

 

Preuve du don

Categories
Dernières actions